Catégorie : Chantier naval de Cabrales


Stress de départ et Mexique en chair et en os

Before we left for Switzerland, we wanted to finish a few projects – mostly with success. We also fought our way through the Mexican jungle of bureaucracy.

La vie est douce

Quoi de neuf? Je suis Dulce le chat, le chef de chantier, contremaître et superviseur sur Milagros. Pendant que Patricia et David travaillent, poncent, peignent, collent à l'époxy, je prends les commandes du blog.

La lutte quotidienne

Nous luttons contre nôtres bâtards intérieurs et nos croyances. Et nous passons à l'étape suivante dans l'un de nos projets les plus importants. Mais nous vivons aussi des moments du côté ensoleillé de la vie.

Le Sujet qui fâche

Retour au travail! Les vacances sont finies! Nous retournons à Puerto Peñasco, où nous préparons notre mât pour l'un de nos plus grands projets de bateaux à ce jour.

Nous voulons faire de la voile

Quand les autres marins quittent le chantier, nous voulons aussi faire de la voile! Mais nous savons: notre temps sur l'eau arrive bientôt! Encore quelques (mille) projets à réaliser…

En avant Milagros!

Les dernières semaines ont été frustrantes et difficiles. Mais nous nous sommes frayés un chemin à travers la crise. Nous progressons et c’est comme ça que nous l’aimons!

Fatigue décisionnelle – nos têtes tournent

Nous souffrons d'une grande fatigue décisionnelle – nos têtes tournent. Parce que les décisions ne se prendront pas d'elles-mêmes, des stratégies simples sont nécessaires.

Le silence du désert

Même si cela ne ressemble ni ne ressemble à cela, nous progressons réellement avec le refit de Milagros. Outre le travail, nous profitons d'un week-end dans le désert.

Communauté des nomades de mer

Après quelques semaines au chantier naval de Cabrales, nous pouvons dire: nous avons pris la bonne décision de venir ici. Parfois, notre situation est un peu écrasante, mais la société que nous avons ici améliore tout.